Autre

Ghebe en saumure

Ghebe en saumure



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

C'est la saison des gebbs, alors mettons-en pour l'hiver.

Portions : -

Temps de préparation: moins de 90 minutes

PRÉPARATION DE LA RECETTE Ghebe en saumure :

J'ai très bien lavé les oies et je les ai fait bouillir dans de l'eau salée.

Après qu'ils aient bouilli, je les ai mis dans des bocaux, j'ai fait de la saumure dessus et je les ai trempés pendant 30 minutes. En hiver, ils peuvent être utilisés pour le sarmale, ils peuvent être préparés avec de la mayonnaise ou pour divers aliments.


Champignons et éponges & # 8211 en conserve au vinaigre ou en saumure

Enfant, je me promenais sur les collines et à travers la forêt près de la ville où je suis né, avec ma grand-mère, cueillant des champignons et des éponges. Les champignons ou les éponges ont chacun leur saison lorsqu'ils sont récoltés. Quand il pleut à temps, la récolte est riche. Lorsque vous allez cueillir des champignons ou des éponges, ayez toujours un bâton avec vous & # 8211; Je ne sais & # 8211; pas pourquoi, mais grand-mère avait l'habitude de le dire. ??

Au fil du temps, j'ai étudié en détail l'atlas des champignons comestibles. J'ai fait des recherches sur les champignons vénéneux & # 8211 ne sont que 4 variétés vraiment très dangereuses et environ 4 à 5 variétés consommées provoquent un inconfort. J'ai lu de nombreux articles écrits par des botanistes célèbres, étrangers ou roumains, qui disaient que les champignons et les éponges ne se mélangent pas, donc ne mélangez pas les variétés entre elles.

Je dois admettre que & # 8211 cueillir et préparer des champignons ou des éponges est un vrai passe-temps pour moi, quelque chose de plus spécial que la cuisine en général. ??

Il faut connaître les lieux, les sentir, sinon on passe devant les grappes de champignons qui se cachent dans l'herbe verte épaisse ou les troncs d'arbres, où sous les feuilles sèches se trouvent des éponges, entassées les unes dans les autres.

Le cueilleur de champignons doit très bien connaître les variétés vénéneuses afin de ne pas risquer. Je ne commenterai ni ne révélerai aucun des secrets de la connaissance des variétés vénéneuses et de l'identification des variétés comestibles. 8) Pourquoi ? Je ne veux juste avoir personne sur ma conscience.

Conseil ! Ne cueillez pas les champignons que vous ne connaissez pas. Ne ramassez pas les éponges à moins d'être sûr qu'elles sont comestibles. Achetez sur le marché, vous ne risquez rien. C'est juste que leur goût, acheté au marché, est totalement différent de celui des champignons ou des éponges cueillies dans les champs ou dans la forêt. Celles récoltées au champ ou en forêt ont un goût sauvage, tout comme l'endroit où elles poussent, elles donnent l'impression d'une vie éternelle, heureuse et libre.

-Champignons blancs, éponges des champs, éponges jaunes et éponges de hêtre, au vinaigre.

Vous pouvez trouver des champignons blancs toute l'année, de mai à octobre, s'il pleut à temps et ne fait pas trop chaud (chaleur). Vous pouvez trouver des éponges jaunes en août, parfois même en septembre. Les éponges de hêtre sont récoltées en automne, en septembre.

Avec la récolte du champ, des parcs ou des forêts, on rentre vite chez soi, pour garder au frais le goût des champignons ou des éponges. Il est nettoyé du sable/terre/feuilles. Coupez les tiges à l'endroit où commencent les racines. Laver aux jets d'eau froide et égoutter dans une passoire. Les champignons et les éponges sont récoltés avec la queue et stockés pour la conservation.

Cuire 2-3 minutes, dans une poêle à fond épais, dans de l'huile de tournesol chaude, en prenant soin de mélanger tout le temps avec une cuillère en bois. Laisser refroidir.

Lavez bien les bocaux en verre, de 0,3 -0,8 kg, de ceux avec des couvercles hermétiques, du détergent à vaisselle et de l'eau chaude. Les bocaux sont rincés abondamment à l'eau froide et laissés égoutter dans l'égouttoir.

Déposer au fond du bocal, des grains de poivre, des feuilles de laurier, des gousses d'ail, de l'aneth et/ou des feuilles de persil vert.

Mettre dans un bocal, les champignons/éponges, tirés/tirés à travers l'huile chaude, sans les entasser.

Faites bouillir un mélange de vinaigre alimentaire, de fermentation, de vin, de 9 degrés et d'eau, dans un rapport de 1: 2,5. Verser du vinaigre chaud sur les champignons / éponges. Fermez le bocal avec le couvercle hermétique. Retournez le pot pour laisser l'air sortir du liquide et pénétrer le liquide partout.

N'oubliez pas ! Mettez la pointe d'un couteau sous le pot, avant de verser du vinaigre chaud, sinon vous risquez de casser le pot et même de vous brûler.

Les bocaux sont conservés au garde-manger, au froid. Lorsque vous ouvrez le bocal, égouttez le vinaigre et ajoutez l'huile d'olive finement hachée, l'aneth et le persil vert.

Champignons blancs, éponges des champs, éponges de hêtre et éponges jaunes, conservés / conservés au vinaigre sont servis avec & # 8220porcs & # 8221 (comme nous les appelons, dans la famille, hors-d'œuvre préparés à partir de porc) et tuica bouillie ou comme garniture, pour steaks de porc.

-Champignons de peuplier/noix en saumure.

Ces champignons se retrouvent fin octobre, début novembre, sous les feuilles sèches, tombées sous les peupliers ou les noyers. Ce sont des champignons charnus, légèrement amers, mais très bien conservés en saumure.

Ce sont les seuls champignons que j'arrive à conserver en saumure ou que je brûle et mets au congélateur ou bien les lave et les mets à sécher, enfilés sur de la ficelle en nylon ou autre ficelle synthétique et accrochés au balcon, dans un endroit frais, dans un courant d'air froid. Les champignons bien séchés sont mis dans des sacs en papier et conservés dans le garde-manger. Les champignons surgelés peuvent être décongelés et un ragoût ou un ciulama peut être préparé. Ils peuvent être mis sur les pommes de terre au four. Les champignons séchés sont mis dans de l'eau froide pour gonfler et sont utilisés dans des plats en sauce ou dans des soupes, pour donner du goût.

Les champignons sont nettoyés, y compris les tiges (elles sont dures et fibreuses). Seuls les chapeaux de champignons sont utilisés. Gardez les champignons propres, dans de l'eau froide, du soir au matin, pour faire sortir tout le sable/terre et périr de l'amertume.

Le lendemain, égoutter l'eau, laver les champignons aux jets d'eau froide et faire bouillir env. 30 minutes dans de l'eau froide salée.

Laissez les champignons ébouillantés, égouttés, dans une passoire.

Dans les bocaux en verre (bien lavés et égouttés), de 0,3-0,8 Kg, avec un couvercle hermétique, mettre les grains de poivre, les graines de moutarde et les feuilles de laurier. Placer les champignons échaudés égouttés d'eau bouillie, sans les entasser.

Préparez une saumure de gros sel roumaine, 1 cuillère à café surmontée d'1 litre d'eau froide. Faites bouillir la saumure en 2-3 ébullitions et laissez-la se calmer pendant environ 10 minutes. Versez de la saumure chaude sur les champignons, fermez le bocal hermétiquement et retournez-le pendant 10 minutes.

Les bocaux aux champignons sont bouillis dans un bain de mer, pendant 30 minutes, puisque l'eau bout, en 2 jours consécutifs. Mettez un chiffon propre au fond de la casserole, placez les bocaux et couvrez d'un chiffon imbibé d'eau tiède. Mettez de l'eau tiède dans la casserole jusqu'au niveau supérieur de la casserole (de préférence la casserole doit être à peu près à la même hauteur que les bocaux) et faites bouillir les bocaux à la bonne température. Après le premier jour où vous avez fait bouillir les pots, laissez-les dans la casserole et le lendemain, faites-les bouillir à nouveau. Si nécessaire, ajoutez de l'eau tiède dans la casserole, avant de reprendre l'ébullition des bocaux.

Les pots sont conservés dans le garde-manger. Les champignons conservés en saumure peuvent être utilisés pour la cuisson, après les avoir lavés aux jets d'eau froide.

Bon appétit frères gourmands partout ! N'oubliez pas que les champignons bien préparés sont particulièrement savoureux, sains et nutritifs. Ne prenez pas le risque de cueillir des champignons que vous ne connaissez pas ou des éponges qui ont l'air bien. ??


Chou-fleur mariné en saumure, recette pour l'hiver

Chou-fleur mariné en saumure, recette pour l'hiver. Recette de chou-fleur mariné étape par étape. Chou-fleur mariné pour l'hiver, comment faire. Chou-fleur mariné dans un bocal.

Le meilleur moment de l'année pour mariner les cornichons est la fin de l'automne, une fois que le froid s'est installé. Ma grand-mère disait que les cornichons assortis, concombres marinés et le chou en tonneau est mis après le jour de la Saint-Dumitru, le 26 octobre, date à laquelle l'automne doit être entré de plein droit et les températures seront plus basses. Le temps plus froid garantissant une fermentation/décapage plus lente, forcément les cornichons auront un bien meilleur goût.

Eh bien, cette année, le temps n'a pas été froid jusqu'à Saint-Dumitru. Ce n'est que la semaine dernière qu'il a commencé à sentir vraiment l'automne, les matins sont plus froids et même pendant la journée, les températures ne dépassent pas environ 14-15 degrés, le temps est vraiment propice au marinage des légumes. Ce n'est que maintenant que j'ai mis les concombres et le chou-fleur dans le bocal, tous deux dans une saumure parfumée aux herbes aromatiques et aux épices, comme l'aime ma fille.

Heureusement, les marchés regorgent de légumes et de fruits d'automne, donc pas Dumitru, mais Mihai et Gavril, nous sommes rentrés à la maison avec tout ce dont nous avions besoin pour de délicieux cornichons, dont deux gros et beaux choux-fleurs, qui pesaient ensemble 4 kilogrammes.

Qu'est-ce que ces belles coopératives ont traversé jusqu'à ce qu'elles atteignent les pots, découvrez ci-dessous. Qu'il vous soit utile !


Beignets farcis au chou-fleur dans un bocal

Commentaires (11)

J'AJOUTE 70-100 ML DE VINAIGRE DE VIN À LA QUANTITÉ QUE VOUS CHOISISSEZ. ESSAYER.

le mien se gâte toujours. à 2 jours je dois commencer à les manger pour dire que je jette de l'argent directement

Ma grand-mère a fait le meilleur gogonele mariné. Ni moi ni ma mère ne pouvions faire ça. Je pense que c'était une recette très simple, ma grand-mère vivait à la campagne, quelque part loin de la ville et je ne pense pas qu'elle ait mis beaucoup d'épices, mais elles étaient spéciales. Je ne sais pas comment ils ont réussi : la recette, le fait qu'il les ait mis très frais, comment il les a cueillis dans le jardin, ou le fait qu'ils étaient nombreux, dans des tonneaux en bois. Quelqu'un a-t-il une recette similaire ?

la recette est comme ça : gogonele, carottes, chou, betteraves, chou-fleur, piments verts et céleri si vous aimez mettre dans des seaux, des bocaux ou dans le "tonneau en bois" avec dit terezia, du piment haché et un peu de chou après quoi une saumure est faites de l'eau froide et un grand sac de sel, à 10 l d'eau mettez un seau d'un litre de yaourt au sel mélangez jusqu'à ce que le sel se dissolve et mettez sur les légumes. Marchez dessus environ une fois tous les 3 jours. c'est pris, c'est pris avec une tasse de la composition d'eau salée et la même quantité d'eau douce est remise.

J'ai une question. que faire des cornichons pour qu'ils ne fleurissent pas dessus. C'est la première fois que je mets & je ne sais pas. J'attends une réponse s'il vous plait. Merci

J'ai mis les œufs dans la saumure il y a 2 semaines et je n'ai remarqué que maintenant qu'ils commençaient à fermenter. Lorsque j'ai ouvert le couvercle d'un bocal, de l'eau a coulé sur le sol. Et j'ai remarqué que c'est tout. Merci de me dire ce que je peux faire pour que je ne les jette pas.

J'AI MIS LES PICKLES IL Y A 5 JOURS ET MAINTENANT J'AI REMARQUÉ QUE LA SAUMURE EST TROP SALE QUE PUIS-JE FAIRE ? J'ATTENDS UNE REPONSE URGENTE

versez la saumure dans un bol (jetez-en une partie), ajoutez de l'eau et faites bouillir, puis versez à nouveau sur les cornichons.

Je les mets dans un récipient plus grand ..mélangé avec des pastèques ..et environ une fois toutes les 1 semaine je les enroule et ne fais pas bouillir d'eau .. sinon la fleur ne me dérange pas. )

Pour accélérer la fermentation du gogonele, le gogonea est piqué deux ou trois fois avec une fourchette ou un cure-dent pour faire pénétrer la saumure dans le gogonea, surtout s'il est tardif ou si le milieu de stockage est bas, froid.

Bonjour, j'ai mis les gogons il y a 6 jours, et j'ai remarqué qu'ils commençaient à bouillir, merci de me dire comment je peux les sauver. Merci.


Ghebe et méthodes de conservation

A chaque fois que j'entends le mot ghebe, un mécanisme se déclenche dans mon cerveau qui m'envoie loin quand j'étais enfant, en vacances, quand ma grand-mère revenait chargée de Vatra Dornei. Et il apportait généralement du ghebe mariné en saumure, des nouilles maison, de la crème de buffle grasse et une cuillère raide dedans, du bon bon fromage

Je me souviens avoir mis le ghebele dans mes omelettes le matin ou je les mangeais comme ça, marinés, sur du pain.

Il y a deux jours, mon voisin Tzap m'a donné un travail après qu'il m'ait appelé à l'avance pour me demander si je voulais du ghebe, car il y en avait beaucoup au bord de la route, à Voineşti.

& # 8222-Combien voulez-vous ?
-Combien ça coûte?
-10 lei / boîte
-2 boites ! & #8221

Alors, le soir et la nuit suivante, j'ai planifié comment les conserver et quoi cuisiner avec eux, puis je me suis mis au travail. Je vous le dis honnêtement, je n'ai pas vu de telles beautés depuis un moment. Des bouquets croustillants et bondés, des chapeaux chics et de longues jambes tendues hors de mon cou alors que je les regardais.

Une partie que j'ai marinée, une autre que j'ai séchée et ce qui restait inconsolable, j'ai gelé.

Dry Gebe (pour ceux avec four électrique avec ventilation)

Si vous souhaitez sécher le ghebe, il est conseillé de ne pas les laver. Armez-vous plutôt patiemment d'un couteau et d'une brosse et nettoyez-les soigneusement de la terre et des débris végétaux (feuilles sèches, racines, mousses, écorces).

Si vous avez un four électrique, c'est assez simple. Couper les champignons en deux dans le sens de la longueur (s'ils ont des pieds d'un cm d'épaisseur) ou les laisser entiers et les disposer sur une plaque allant au four.

La grille est placée dans le four au dessus d'un plateau (en séchant les champignons perdent de l'eau et leur volume diminue et le volume diminue, donc pour éviter leur perte au travers du four, un plateau en dessous, en son temps & #8230).

Réglez le four à air chaud avec ventilation à 55 degrés C et laissez reposer 5 h -5 h 30 & # 8242. Vous les remarquez également et les ressentez en cours de route. C'est comme ça que j'ai travaillé sur les champignons et le ghebe et ça a bien marché.

Si d'une manière ou d'une autre, il y a encore des champignons avec une sensation d'humidité, ils sont laissés dans l'air, sur des serviettes propres, pendant la journée.

Ghebe mariné en saumure

2 kg de ghebe nettoyé
4 l d'eau
4 cuillères à soupe de gros sel
sans addition d'iode

Mettez de l'eau et du sel dans une grande casserole et mettez sur le feu pour faire bouillir.

Les champignons sont nettoyés des extrémités des queues et lavés dans un jet d'eau. Pas trop fort, car ils sont fragiles et cassent. Égoutter.

Mettez le ghee dans de l'eau bouillante et laissez-le là pendant environ 10 minutes. Retirer avec précaution et placer dans une passoire en acier inoxydable. Égoutter puis prendre avec une fourchette et mettre dans des bocaux (lavés à l'eau chaude, bien rincés et conservés au four à 150 degrés C pendant 30 minutes - au préalable). Pendant que les champignons sont mis dans des bocaux, versez encore 2-3 cuillères à soupe de saumure chaude et à la fin, laissez un espace entre les bouches des bocaux et la couche de champignons d'environ deux doigts, couvrez de saumure et mettez les couvercles. Gardez tourné pendant environ 5 minutes puis laissez refroidir lentement.

Fromages surgelés

C'est plus facile ici. Nettoyez et lavez légèrement les champignons, mettez-les dans des sacs et mettez-les au congélateur (éventuellement étiquetés).

Il existe bien sûr de meilleures méthodes de décapage que les miennes. Je reste simple car j'aime laisser le champignon avec son goût et le combiner avec d'autres lorsque je le cuisine.

Mais voici quelques méthodes de conservation parmi d'autres :

1. Pour le séchage à l'air, trouvez des informations ici.
2. Le ghebe mariné au vinaigre se trouve sur le site Web & # 8222Cooks in a jar & # 8222, que je suis depuis un certain temps.
3. Vous trouverez des fromages séchés et conservés à l'huile chez Magda's Cat & # 8217s Kitchen.
4. Bouilli dans son jus puis congelé, chez Adi Hădean


Règles d'or pour les cornichons

Les quatre règles ci-dessous s'appliquent à tous les légumes en conserve, qu'ils soient en saumure ou au vinaigre. Lisez-les attentivement et assurez-vous de les suivre.

1. L'hygiène des matières premières, des ustensiles, des récipients et du mode de travail est primordiale lors du décapage ! Étant un processus de fermentation, il est produit par des micro-organismes vivants. La dernière chose à vouloir, c'est que les bactéries bénéfiques, qui permettent le processus de décapage, soient en concurrence avec d'autres micro-organismes. Ils ne sont peut-être pas aussi bienveillants ! Les champignons, les bactéries et les moisissures peuvent tous nuire aux cornichons. Nous utiliserons donc des bocaux et des couvercles stérilisés. Nous allons faire bouillir les barils de cornichons avec de l'eau bouillante. Nous laverons les légumes dans beaucoup d'eau froide et nous ferons très attention à travailler afin de ne pas contaminer les conserves avec des parasites.

2. Pour les cornichons, choisissez des légumes qui ont atteint le degré optimal de maturité/maturité. C'est le moment où ils concentrent le plus de principes nutritionnels. L'exception est gogonelele. Tous les légumes utilisés doivent être très sains, exempts de taches, de momifications ou d'autres défauts.

3. Ne mettez pas plus de cornichons que vous ne pouvez en consommer ! Le décapage est certes un procédé de conservation efficace, mais il a ses limites. C'est dommage de mettre les cornichons à la poubelle au printemps.

4. Assurez-vous d'avoir un endroit pour les ranger ! Les conditions de stockage optimales pour les cornichons impliquent des espaces sombres et frais. Je veux parler des garde-manger bien aérés, des caves sèches et très propres, etc.

Règles pour les cornichons en saumure

Les cornichons en saumure sont produits selon un processus de fermentation naturel. La fermentation est déclenchée naturellement par le bacille lactique. Tout comme dans le cas du yaourt, des pains à la mayonnaise naturelle, etc. En plus du bacille lactique, un véritable cocktail de bactéries bénéfiques est responsable du durcissement des cornichons et du développement de tout un bouquet de saveurs. Les cornichons en saumure sont des probiotiques naturels et ont un effet bénéfique sur l'immunité. Contrairement à ceux à base de vinaigre, les cornichons en saumure ne contiennent pas de sucre ni d'ingrédients transformés (tels que du vinaigre, dans certains cas de l'huile, etc.). En plus de celles déjà mentionnées dans la sous-rubrique précédente, applicables à tous les types de marinades, vous trouverez ci-dessous un ensemble de règles pour les marinades en saumure :

1. Ingrédients

Le plus souvent, dans notre pays, ils meurent en saumure de chou et concombres. Les gogonels marinés par ce processus sont également assez courants. Ils meurent de la même manière et chou-fleur, parfois avec un petit ajout de betteraves, devenir rose. Moins souvent, les poivrons farcis de chou haché, de melons, de pommes et de coings sont marinés en saumure.

Mes favoris & # 8211 et plusieurs & # 8211 sont les cornichons assortis, mariné en saumure dans des fûts ou dans d'énormes pots. Et si nous parlions de ces assortiments de cornichons, lorsque nous les fabriquons, nous devons prendre en compte les spécificités de chaque légume. Fondamentalement, formons des attentes réalistes quant au résultat. Ce que je veux dire, c'est qu'en mourant ensemble des concombres, gogonele, chou-fleur et melons, par exemple, on ne peut pas s'attendre à ce qu'après la cueillette ils aient tous la même texture. Même si vous suivez toutes les règles possibles pour les cornichons, chaque légume sera bon, mais à sa manière. Les concombres en ressortiront croustillants. Gogonels, croustillants en surface et plus moelleux à l'intérieur. Les melons auront un noyau très doux, plein de jus comme une éponge.

Au niveau de la couleur, c'est à peu près la même chose. Gardez à l'esprit que si nous ajoutons de la betterave à un baril de cornichons assortis, le seul qui gagnera sera le chou-fleur. Il deviendra rose, très photogénique. Les autres légumes, naturellement verts, ne seront pas aussi beaux. Cette teinte rose leur fera perdre leur couleur fraîche.

2. Sel

De nombreuses voix prétendent que l'iode, présent dans le sel de table commercial, influencerait négativement les cornichons. D'autre part, il existe des études, menées par des scientifiques, qui montrent que ce minéral n'a pas d'influence décisive et négative sur la qualité des cornichons. D'autres prétendent qu'en fait, les substances antiagglomérantes contenues dans le sel commercial sont celles qui détruisent nos cornichons.

Ce qui est sûr, c'est qu'à l'automne, ce qu'on appelle le "sel marin" ou "sel pour l'industrie alimentaire" fait son apparition dans les magasins. Comme indiqué sur l'emballage, il existe des variétés de sel pour les cornichons qui contiennent de l'iode et des variétés qui n'en contiennent pas du tout. De plus, le sel peut provenir de différentes sources, il peut s'agir de sel de mer ou de sel, etc. Indépendamment de l'origine et de la composition, tant qu'il est recommandé pour les cornichons et autres conserves, il est également bon pour nos cornichons.

Recherchez donc du sel mariné / sel commercial dans l'industrie alimentaire. Bien sûr, parce que nous voulons des produits naturels, ma recommandation est de choisir celui qui contient le moins d'additifs. Qu'il s'agisse d'iode ou d'autres substances ajoutées, il est préférable que nos cornichons ne contiennent, autant que possible, que du NaCl et pas d'autres substances.

3. Apa

Dans certaines régions du pays & # 8211 malheureusement, très peu de personnes ont accès à l'eau naturellement accumulée dans les gisements de sel. Cette eau est 100% naturelle et contient également le pourcentage idéal de sel, lui-même 100% naturel ! L'un de ces lieux est Ocnița, un village de Dâmbovița, un autre est Mânzălești, à Buzău, mais malheureusement il y a trop peu de tels lieux bénis. Nous tous, les autres, la multitude, devons faire face à ce qui est à notre portée.

L'eau de ville est traitée au chlore. S'il est en quantité acceptable, ce ne sera pas un problème pour nos cornichons. Souvent, cependant, l'eau du robinet est également très dure. Si vous êtes dans cette situation et que vous avez en quelque sorte accès à une source d'eau de source ou à une bonne fontaine, c'est évidemment une bonne solution pour les cornichons. Cette eau, cependant, qui provient de sources non contrôlées, doit être bouillie et refroidie pour s'assurer que nous nous débarrassons de tous les micro-organismes qui pourraient la contenir. Une alternative plus pratique est l'eau plate, qui peut être utilisée avec succès pour le décapage.

4. Température

Traditionnellement, les cornichons en saumure, qu'il s'agisse de choux ou d'autres légumes, étaient placés après la Saint Dumitru, qui est célébrée, selon le calendrier orthodoxe, le 26 octobre. Cette tradition a une base pratique, pour les cornichons en saumure étant indiqué une température stable, autour de 10-15 degrés, à la fois lorsque nous les mettons et pour le stockage. S'il fait plus chaud, les cornichons sont marinés/fermentés, ils poussent plus vite, mais ils dureront aussi moins longtemps. En revanche, le goût des cornichons à plus basse température, plus longtemps, est plus riche et beaucoup plus savoureux. Il est acceptable de conserver les contenants de cornichons à température ambiante jusqu'au début de la fermentation, mais le processus est recommandé de se dérouler au calme, au frais, où nous devons les stocker.

5. Épices

Pour les cornichons en saumure, les épices sont utilisées non seulement pour la saveur ou le piquant, mais aussi pour le rôle conservateur que certaines d'entre elles ont. Aneth, feuilles de laurier, feuilles de cerisier, de mélèze ou de céleri, ail, thym, donneront du goût et un parfum irrésistible à nos cornichons. D'autre part, le raifort, les graines de moutarde et les piments forts offrent plus qu'un goût épicé, ce sont eux qui gardent les cornichons forts. Le choix des épices dépend de la recette. Les recettes ont évidemment une spécificité régionale. Dans certaines régions du pays, certaines épices sont principalement utilisées, dans d'autres, d'autres. Il est remarquable que les anciennes recettes se démarquent en suivant toutes ces règles pour les cornichons et en connaissant les propriétés conservatrices naturelles de certains ingrédients.

RECETTES DE CORNILLONS RECETTES

Cornichons au vinaigre

Après avoir rédigé toute une série de règles pour les cornichons en saumure, je me rends compte que certaines d'entre elles sont valables pour celles au vinaigre. Choisir des légumes il est identique, il est important d'utiliser des légumes de qualité optimale. Le sel & # 8211 nous utiliserons le même sel de cornichon, recommandé pour les autres. L'eau & # 8211 aussi, il est bon d'utiliser de l'eau provenant d'une source naturelle et fiable.

Le vinaigre

Le vinaigre utilisé pour les cornichons mérite un paragraphe dédié. Dans la bonne proportion, le vinaigre n'est pas dangereux pour la santé, mais une mauvaise concentration peut causer des problèmes. Il existe également des vinaigres naturels, obtenus naturellement par fermentation et oxydation d'un substrat spécifique, comme le vin, le raisin, les pommes, divers fruits. Il existe également sur le marché des vinaigres industriels, obtenus par synthèse, à partir d'eau additionnée d'acide acétique concentré. Bien que les assortiments industriels soient beaucoup moins chers, un choix responsable doit tenir compte de la qualité plutôt que du prix. Ainsi, lorsque nous achetons du vinaigre, nous lisons attentivement l'étiquette du produit. Sur ce, il faut trouver l'indication claire que le vinaigre est obtenu par fermentation d'un seul ingrédient, qu'il s'agisse de vin, de moût, de fruits divers, de riz, etc.

Il faut aussi en choisir un recette de cornichons qui précise clairement la concentration de vinaigre utilisé ! Nous veillons à utiliser du vinaigre avec la même concentration recommandée dans la recette ou, s'il est plus fort, à le diluer correctement avec de l'eau, jusqu'à atteindre la concentration indiquée. Exemple : on n'utilise pas de vinaigre à 20° si la recette nécessite 9° de vinaigre ! Les cornichons seront extrêmement acides, de plus, cela pourrait même affecter notre santé !

Le secret du goût, c'est la marinade équilibrée !

Sans aucun doute, les cornichons au vinaigre peuvent aussi avoir un goût délicieux! Mais cela ne se produit que si la marinade a un goût parfaitement équilibré entre le sucré-salé-aigre. Car oui, les cornichons au vinaigre contiennent aussi du sucre. Peu importe combien nous l'évitons, il est impossible d'obtenir un goût délicieux en combinant du vinaigre avec de l'eau et du sel. Ceux qui évitent de consommer du sucre devraient choisir uniquement des cornichons en saumure. Une alternative, possible dans certains cas, consiste à remplacer le sucre par du miel. c'est ce que je fais avec les poivrons cornichons rapides pour l'hiver ou salade de betteraves, par exemple.

L'essentiel est que lorsqu'une recette de cornichons au vinaigre recommande l'utilisation de sucre, elle ne peut être ni évitée ni réduite. En réduisant le sucre, les deux autres goûts deviennent prédominants, cet équilibre est rompu. Nous ne pouvons pas résoudre ce problème en réduisant le reste des ingrédients, car nous obtiendrons une solution trop faible, de l'eau claire, dans laquelle nos légumes ne pourront pas être conservés.

La marinade doit avoir beaucoup de goût et être parfaitement équilibrée. Les épices utilisées pour les cornichons au vinaigre sont à peu près les mêmes que celles de la saumure. Nous utiliserons certainement au moins un de ceux qui gardent les légumes forts. Des graines de raifort et/ou de moutarde sont généralement utilisées.


Soufflé au ghebe et au gouda

L'automne est plein de délicieux champignons et parce que j'ai du ghebe, je les ai transformés en soufflé. Leur arôme subtil, complété par la douceur de l'oignon et le goût mûr du gouda, ont fait de cette pâte moelleuse un délice.

INSTRUCTIONS DE PRÉPARATION :

1. Épluchez l'oignon, coupez-le en deux puis coupez-le en fines tranches et faites-le revenir dans du beurre quelques minutes. Ajoutez ensuite les champignons et laissez reposer 4-5 minutes, et à la fin mettez l'ail et le thym hachés au goût et retirez du feu.

2. Pour la pâte à soufflé, faire fondre un peu de beurre à feu moyen et ajouter la farine. Remuer à l'aide d'une fourchette et ajouter le lait petit à petit en remuant constamment pour éviter les grumeaux.

3. Incorporer le fromage Gouda et les flocons de chili et bien mélanger pour obtenir une sauce crémeuse. Retirez ensuite du feu et quand il refroidit un peu, ajoutez les jaunes.

4. Battez les blancs d'œufs au batteur, puis incorporez progressivement la mousse au cream cheese en remuant doucement, de l'extérieur vers l'intérieur. À la fin, ajoutez le mélange de champignons, d'oignons et d'ail et mélangez pour mélanger.

5. Graisser un plateau à parois hautes avec du beurre et vider la pâte à soufflé, décorer avec quelques champignons pour un look intéressant et mettre le plateau au four à 180°C pendant 30-35 minutes. Bon appétit!

Je vous mets également au défi de "jouer" avec les ingrédients et de "couper de nouvelles saveurs".


Vidéo: Je mets de la viande dans des bocaux et obtient un délicieux plat de viande (Août 2022).